05 56 95 64 11

Le contrat STARTER

Si vous avez des projets de recrutement et que vous souhaitez donner un coup de pouce à des jeunes de moins de 30 ans, alors le contrat STARTER est pour vous !
 
Le contrat starter est un contrat aidé dans le secteur marchand à destination des jeunes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Il a pour but, grâce à une aide financière à l’employeur, de faciliter l’accès durable à l’emploi des jeunes. Le montant de l’aide est fixé au niveau régional à hauteur de 45 % du SMIC horaire brut.
 

Un contrat starter pour quels jeunes ?

 
Ce contrat concerne les jeunes de moins de 30 ans, sans emploi, qui rencontrent des difficultés particulières d’accès à l’emploi (sociales et/ou professionnelles).
 
Ces jeunes doivent correspondre à l’un des profils suivants :

  • jeunes qui résident dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV),
  • jeunes bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA),
  • demandeurs d’emploi de longue durée,
  • jeunes reconnus travailleurs handicapés,
  • jeunes suivis dans le cadre d’un dispositif deuxième chance (garantie jeunes, écoles de la deuxième chance, EPIDe, formation deuxième chance),
  • jeunes qui ont bénéficié d’un emploi d’avenir dans le secteur non-marchand.

 
La personne désireuse d’obtenir un contrat starter doit être en lien avec un professionnel (Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ou conseil général pour les bénéficiaires du RSA) assurant un suivi personnalisé de son insertion professionnelle. Si elle répond bien aux critères précités, sa candidature peut est présentée à des employeurs proposant un travail en rapport avec son profil.
 

 

Un contrat starter pour quels employeurs ?

 

  • Tout employeur relevant du champ d’application de l’assurance chômage.
  • Les employeurs de pêche maritime.
  • Les groupements d’employeur pour l’insertion et la qualification (GEIQ).

 
Sont exclues les entreprises :

  • Ayant licencié pour motif économique dans les six mois précédant l’embauche,
  • Ayant licencié un salarié en CDI sur le poste sur lequel est envisagée l’embauche en CIE starter.
  • N’étant pas à jour du versement de ses cotisations et contributions sociales.

 
Les particuliers employeurs sont exclus de ce dispositif.
 
L’employeur qui souhaite recruter dans le cadre d’un contrat starter prend contact avec le prescripteur compétent : l’Etat (Pôle emploi, les missions locales – pour les salariés de moins de 26 ans, ou Cap emploi pour les travailleurs handicapés), ou le Président du Conseil Général (pour les bénéficiaires du RSA).
 
Pour en savoir plus : cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous pour recevoir régulièrement nos articles